Travail de bureau : Quand la lumière nous empêche de bien voir

L’éclairage a un effet sur la vision au bureau, mais, ce qu’il faut savoir, c’est qu’il a aussi un impact sur la posture du travailleur.
 
 
Un éclairage insuffisant peut nous forcer à nous pencher vers l’avant pour nous rapprocher de l’écran ou d’un objet. Des reflets dans un écran peuvent nous contraindre à nous déplacer de côté pour mieux le consulter, causant à la fin de la journée, courbatures et tensions musculaires.

 

À la lumière de cette information, que doit-on regarder?

 

 

L’intensité de lumière : Les guides recommandent entre 300 et 500 lux pour le travail à l’ordinateur et entre 500-750 lux pour les autres tâches au bureau¹.

  • À cet effet, une lumière d’appoint peut être utilisée pour combler l’ajustement lorsqu’on réalise ces deux tâches dans un même bureau.

 

L’éblouissement : « Il y a éblouissement lorsque la rétine reçoit une trop grande quantité de lumière malgré les tentatives d’ajustement de la pupille²».

  • Ceci se produit notamment lorsque notre bureau se trouve face à une fenêtre (cf. image ci-haut). Pensez à utiliser vos toiles pare-soleil et au besoin réaménager votre bureau.
  • Il peut aussi y avoir des reflets dans notre écran. Pour savoir si c’est votre cas, éteignez votre écran alors que les lumières ambiantes sont allumées. Vous verrez alors quelle lumière réfléchie. Vous pourrez alors déplacer les sources de reflets ou réaménager votre bureau.

 

La luminosité de l’écran : Elle est à surveiller, car il se peut que vous deviez la changer en cours de journée selon la quantité de lumière qui provient de l’extérieur³.

  • L’hiver, avec les journées plus courtes, il y a moins d’éclairage naturel en fin de journée alors il se peut que vous puissiez réduire la luminosité de l’écran en fin de journée.
  • Par contre, avec la venue des journées plus longues, il se peut que vous ayez besoin de l’augmenter si vous décidez d’aller travailler à l’extérieur ou près de fenêtres pour profiter du soleil!

 

Rappelez-vous qu’un manque de lumière dans l’environnement de travail peut engendrer une fatigue visuelle (sécheresse, yeux lourds qui piquent ou chauffent) de même que des postures inconfortables à la longue. À l’inverse, un excès de lumière peut causer un éblouissement et un gaspillage d’électricité, d’où l’importance d’offrir la quantité suffisante de lumière.

 

Les points abordés ici ne sont pas les uniques solutions. N’hésitez donc pas à consulter l’un de nos professionnels qui pourra vous aider à y voir plus clair!

 

Auteur : Odréanne Laverdière, stagiaire en ergothérapie chez ELOY ERGO Consultants en ergonomie.

 

Sources :
ASSTSAS. (2012). Guide ergonomie du bureau
Montreuil, S. (2008). Ergonomie : travail de bureau avec écran de visualisation
WorkSafe NB. (2010). Guide d’ergonomie : Travail de bureau, 3-16
http://www.travailsecuritairenb.ca/docs/OFFICEfrdist.pdf

 

______________________________________
¹ Montreuil, ASSTSAS, WorkSafe NB
² Idem.
³ Montreuil, p.61